LES BLESSURES SPORTIVES ET TRAUMATISMES FACIAUX : CONSEILS SUR LA PRÉVENTION ET LES SOINS RAPIDES

Preventing sports injuries with mouthguards« Mieux vaut prévenir que guérir » a été maintes fois prouvé. C’est pourquoi nous regardons des deux côtés lorsqu’on traverse la rue et que nous attachons nos ceintures en voiture. Malheureusement, les blessures ne peuvent pas toujours être prévenues et comme le démontrent nos années à aider les patients, quelques-uns des types de blessures les plus graves impliquent souvent un traumatisme facial.

Un traumatisme facial est unique parce qu’il est localisé sur la partie la plus identifiable de notre corps à bien des égards. De plus, incluant les oreilles, notre visage abrite les récepteurs pour l’ensemble de nos cinq sens. Bien sûr, c’est aussi là où débute la respiration et l’alimentation. Cependant, les impacts d’un traumatisme facial s’étendent aussi au-delà des aspects physiques. En 2010, une étude a permis de mettre en lumière une multitude de problèmes psychologiques que de telles blessures peuvent causer. Ceux-ci incluent : problèmes d’image corporelle, symptômes du syndrome de stress post-traumatique, anxiété et dépression, impacts sur la vie sociale et la qualité de vie en général[1]

L’une des causes les plus fréquentes, si ce n’est la plus grande, provient de la pratique du sport, où les estimations vont jusqu’à 40 %.[2] Dr Antoine Chehade et Dr Marc Shenouda ont agi comme consultants pour des équipes sportives professionnelles de même qu’au niveau universitaire (hockey, soccer et football) pendant 20 ans et peuvent témoigner de ce chiffre – ils ont traité de nombreux cas où des joueurs ont été accidentellement atteints au visage et en ont perdu une ou plusieurs dents ou subir une fracture des mâchoires.

Que pouvez-vous faire si vous avez un accident qui compromet vos dents ou votre mâchoire?

Si vous avez le malheur de subir une blessure, vous pouvez rendre plus facile votre traitement en possédant avec vous la bonne trousse de premiers soins. Plusieurs des fournitures recommandées occupent peu de place dans des petits sacs de sport : blocs réfrigérants, ciseaux, bandages, peroxyde d’hydrogène, un linge ou un tampon stérile.

Gardez aussi à l’esprit qu’une enflure peut masquer une blessure plus sérieuse alors ne pas oublier d’appliquer rapidement de la glace et de garder la tête élevée.

Si une dent a été cassée, vous devez ramasser la dent ou les éclats de dents soigneusement. Assurez-vous de ramasser la dent du côté de l’émail ou de la couronne et non par la racine et de rincer celle-ci avec de l’eau propre s’il y a des débris visibles uniquement s’il n’y a aucun débris. Par ailleurs, et en tout temps, si vous aimiez savoir de quelle façon prendre soin d’un traumatisme dentaire sur les lieux d’un accident, il existe en fait une application pour ceci : The Dental Trauma App.

Dans des situations où l’attention d’un expert médical est requise, la rapidité de l’intervention peut être essentielle. Habituellement, vous irez à une salle d’urgence où l’on vous posera des questions sur votre historique médical de même que sur l’incident. On vous fera probablement un examen médical complet (incluant des régions autres que votre visage et votre tête) et peut-être même aussi une tomographie assistée par ordinateur (CT). Une fois le diagnostic posé, les spécialistes concernés seront amenés sur place pour prendre soin de vos besoins.

Si vos dents ont effectivement été compromises par la blessure, vous devez être vu par un spécialiste qui recommandera les options de traitement tout dépendant de la sévérité de la blessure. La raison est simple : ces blessures sont souvent uniques et exigent l’expertise que seul un spécialiste peut fournir. Comme l’expérience du Dr Chehade lui a démontré, « nous sommes souvent confrontés à des situations particulières et des exigences de performance athlétique qui nous forcent à modifier nos protocoles thérapeutiques afin d’adresser les exigences spécifiques d’un sport particulier ou d’une occupation spécifique ».

Conseils de prévention

Dans plusieurs cas, les blessures auraient souvent pu être évitées simplement en portant l’équipement de protection approprié.

Voici les trois (3) premiers conseils sur la façon de prévenir un traumatisme (publiées initialement dans Academy for Sports Dentistry):

  • Porter un protecteur buccal : une façon abordable mais efficace de prévenir un traumatisme à vos dents et votre bouche. Les dentistes peuvent actuellement fabriquer sur mesure des protecteurs buccaux qui, tout en protégeant vos dents, permettent de parler et respirer normalement.
  • Porter un casque : bien que parmi plusieurs sports – tels le ski, le patinage ou le vélo – n’oblige pas le port d’un casque, celui-ci devrait être une exigence. Porter un casque ne servira simplement qu’à protéger la partie la plus importante de notre corps.
  • Avoir une vision claire avec des lunettes de protection : un coup direct à l’œil vous assurera une douleur importante et possiblement une blessure aux yeux. Le port de lunettes de protection évitera une telle souffrance.

De telles douleurs peuvent être évitées en adaptant une attitude « sécurité sportive » dans vos activités de sports. Évidemment, nous ne pouvons prévenir toutes les blessures. Être actif par le biais de sports et autres activités physiques est clairement trop important pour notre santé et notre bien-être que l’on ne peut les détourner de peur d’être blessé. Heureusement, avec une once ou deux de soins et de prévention, nous pouvons grandement prévenir de telles blessures d’une manière sûre et plaisante.

[1] “Psychological Issues in Acquired Facial Trauma,” accédé le 6 juillet 2015, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3010784/.
[2] “Sports-Related Facial Trauma: Facial Injuries, Essential Anatomy of the Face, Evaluation of Facial Injury,” accédé le 6 juillet 2015, http://emedicine.medscape.com/article/1284288-overview.