Quelques bonnes raisons de faire extraire vos dents de sagesse

L’extraction des dents de sagesse est devenue si commune que plusieurs personnes croient tout simplement qu’il s’agit d’une procédure systématique effectuée vers la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine. Pour une grande majorité d’entre nous, c’est effectivement le cas. Chaque année, plus de 5 millions d’Américains subissent d’ailleurs l’opération. Si vous lisez ce texte, c’est que vous vous demandez probablement pourquoi vous devriez faire extraire vos dents de sagesse.

Certaines personnes n’auront jamais à se poser la question, car elles sont nées sans dents de sagesse (ou « troisièmes molaires ») ou n’ont pas suffisamment d’espace en bouche pour les accueillir. Évidemment, il vaut mieux consulter un chirurgien maxillo-facial pour en être certain. Même si nous prions tous la Fée des dents en souhaitant ne pas devoir passer sous le bistouri, plusieurs d’entre nous devront le faire, même si aucun symptôme n’est apparent.

Vous n’êtes pas certain ? Dr Marc Shenouda, l’un des experts en chirurgie maxillo-faciale chez Chirurgie Buccale Seaforth à Montréal, a publié cette capsule vidéo qui explique brièvement les raisons pour lesquelles vous devriez faire extraire vos dents de sagesse.

Pourquoi faire extraire vos dents de sagesse

Comme Dr Chehade l’a mentionné, de nombreuses raisons justifient l’extraction des dents de sagesse. Notez qu’il est préférable d’effectuer cette chirurgie quand les patients sont jeunes, puisque les racines de leurs dents sont moins développées et que l’os qui les entoure est moins dense.

Notez également que plus vous attendez, plus le potentiel de douleur est élevé. Par exemple, il se pourrait que vos troisièmes molaires ne poussent que partiellement et se recouvrent d’une enveloppe gingivale, ce qui peut rendre la mastication douloureuse. De plus, certains aliments pourraient rester coincés sous la gencive et entrainer une infection.

Les dents de sagesse peuvent causer de la douleur, de l’inconfort, une infection ou une maladie des gencives, surtout si elles ne percent pas et sont impactées. Des kystes peuvent apparaître et entrainer une perte osseuse dans la gencive, ainsi que des dommages permanents aux dents et aux nerfs. De plus, si les nouvelles dents poussent en angle, elles peuvent irriter l’intérieur de la bouche ou des gencives et causer de la douleur en venant s’appuyer contre les autres dents.

  1. Dents de sagesse impactées

Il se pourrait que vous ne remarquiez pas que vos dents de sagesse soient en train de pousser ou de percer, surtout si elles sont coincées sous la gencive ou bloquées par l’os ou les autres molaires. (Remarque : une radiographie et une évaluation rapide effectuées par un chirurgien buccodentaire peuvent confirmer leur présence.) On les appelle « dents impactées » et elles peuvent être douloureuses et entrainer d’autres problèmes comme une infection et une maladie des gencives.

Statistiquement parlant, elles vous poseront probablement problème au cours de votre vie. Selon la American Association of Oral and Maxillofacial Surgeons (AAOMS), neuf personnes sur dix auront au moins une dent de sagesse impactée.

  1. Maladie des gencives et infection

Lorsque les aliments et les bactéries restent coincés sous l’enveloppe gingivale d’une dent de sagesse qui perce, de l’enflure et une légère infection, communément appelée péricoronarite, peuvent survenir. Cette situation douloureuse est surtout commune pour les dents de sagesse inférieures.

  1. Dents de sagesse compactées

Il se peut qu’il n’y ait pas assez d’espace dans votre voute dentaire pour accommoder la poussée de dents de sagesse, ce qui peut entrainer une compression. Une pression peut ensuite s’exercer sur vos molaires et les dents adjacentes, venant ainsi contrecarrer des traitements buccodentaires précédents ou causant des dommages esthétiques ou fonctionnels.

Malgré tout cela, ce ne sont pas toutes les dents de sagesse qui doivent être extraites. Lorsque l’extraction est requise, l’équipe expérimentée de Chirurgie Buccale Seaforth peut généralement la compléter en 45 à 60 minutes, à l’aide d’une sédation par intraveineuse. La guérison prend généralement de quatre à cinq jours et un membre de la clinique communiquera avec vous pour s’assurer que tout se passe bien.

Favorisez votre guérison en lisant notre article de blogue CHOIX JUDICIEUX : 10 SAGES CONSEILS À SUIVRE APRÈS UNE EXTRACTION DE DENTS DE SAGESSE.

Vous sentez que vos dents de sagesse poussent ? C’est le moment d’agir ! Prenez rendez-vous avec les chirurgiens maxillo-faciaux de Chirurgie Buccale Seaforth dès que possible afin de voir si une procédure d’extraction des dents de sagesse vous est recommandée.

Tags: , , , ,